vendredi 7 août 2009

Le réacteur d'un avion de Vueling prend feu au décollage à Orly


Le réacteur d'un A320 de la compagnie low-cost espagnole Vueling a pris feu mercredi 5 août avant le décollage à Orly Ouest. Huit personnes se sont blessées très légèrement lors de l'évacuation de l'appareil effectuée dans un mouvement de panique.

Cent soixante-neuf passagers du vol Paris-Alicante ont été évacués et seuls sept passagers ont refusé de reprendre un vol dans l'après-midi à destination d'Alicante. L'avion de secours, appartenant à Vueling, filiale d'Iberia, est parti de Barcelone pour Paris et devait ensuite atterrir à Alicante vers 17 heures, a indiqué la compagnie.

Le feu a été très rapidement maîtrisé par les pompiers. "Au moment de l'allumage du moteur 2, la personne avec un casque sur la piste a vu que du kérosène s'échappait et prenait feu en dessous du réacteur", a expliqué à la presse José Luis Casado, directeur d'exploitation France de chez Iberia."Le commandant a appliqué le protocole. Il a arrêté les moteurs et évacué les passagers. C'est une mesure spectaculaire qui a pu créer de la panique", a-t-il ajouté.

"C'était la panique. Une hôtesse a crié, ils parlaient espagnol. Ça a déclenché la panique, les gens se marchaient dessus", selon Soizic Prono, une passagère qui raconte que "les gens pleuraient, nous étions sur le tarmac, angoissés". Comme Mme Prono, Véronique Préveaux, qui partait en vacances avec son fils de 12 ans, a déploré le comportement de l'équipage. "Ils nous ont fait flipper", explique-t-elle, encore émue.

"Le personnel navigant est parfaitement entraîné. Le seul problème qui a pu se produire est que les passagers étaient français. Le personnel parle espagnol et anglais, il a peut-être eu du mal à se faire comprendre", s'est justifié M. Casado. Sur l'incendie lui-même, selon le directeur d'exploitation d'Iberia "la perte de kérosène est assez fréquente. Le fait qu'il se soit enflammé est plus exceptionnel".

Nous n'avons pas d'explication. C'est un phénomène très rare", a-t-il ajouté rappelant que les "avions sont neufs et bien entretenus" et que le"kérosène s'est enflammé dehors et pas dans le moteur". L'incendie s'est produit avant les manœuvres de l'avion, à l'allumage des moteurs. "Nous n'avions même pas encore eu les consignes de sécurité et nous ne roulions pas encore", a confirmé une passagère souhaitant rester anonyme.


Source: www.le monde.fr

Aucun commentaire: