lundi 19 avril 2010

Situation des aéroports européens: Réouverture partielle des aéroports français mardi


Matignon a annoncé la mise en place de «corridors aériens» entre Paris et le sud du pays. Certains aéroports situés au nord d'une ligne Nantes-Nice rouvriront mardi dès 8 heures. Le point sur les perturbations en France et en Europe.

Il n'est pas encore question de retour à la normale. Mais le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a annoncé lundi soir une reprise du trafic aérien en France «progressive et très encadrée».

A partir de mardi matin, à 8 heures, les aéroports situés au nord d'une ligne Nantes-Nice vont «rouvrir partiellement», Orly et Roissy compris. Au sud de cette ligne, Nantes compris, les aéroports demeurent ouverts. Lyon-Saint-Exupéry et Lyon-Bron ont rouvert dès lundi soir à 20 heures.

Dans le nord du pays, des «corridors aériens» vont être mis en place vers le sud de la France pour permettre «de réacheminer le plus grand nombre possible de passagers en provenance de l'étranger, et de reprogrammer des vols vers l'étranger au départ de Paris». La compagnie Air France s'est aussitôt félicitée de cette annonce.

Le gouvernement précise que cette décision a été prise «en coordination» avec les partenaires européens de la France et «au vu des derniers vols tests effectués sous le contrôle de la DGAC (Direction générale de l'Aviation civile)». Air France a déjà procédé à 12 vols de ce type dimanche et lundi.

Priorité pour les passagers «dans une situation désespérante»

«La réouverture (des aéroports) de Paris-Ile-de-France se fera progressivement à partir de mardi matin avec d'abord des vols à vide et ensuite avec passagers, avec des examens ensuite des moteurs pour vérifier la concentration des particules», a dit lors d'une conférence de presse le ministre des Transports, Jean-Louis Borloo.

Ce dernier a annoncé lundi soir que la liste des vols circulant à partir de mardi serait publiée sur internet à 23h00 mais que la priorité serait donnée aux passagers «dans une situation désespérante». «Je demande instamment à tous ceux qui en ont la capacité de ne pas prendre l'avion dans un sens ou dans l'autre, à tous ceux qui peuvent différer leur retour d'accepter de le différer», a-t-il déclaré.

«Il ne faut pas qu'il y ait un rush sur les aéroports mardi matin, car le retour à la normale sera progressif, et la priorité sera donnée au rapatriement», a précisé le secrétaire d'Etat aux transports Dominique Bussereau.

Un trafic représentant 15-20% de la normale en Ile-de-France

Le gouvernement a pris sa décision à l'issue d'une visioconférence des responsables de l'Union européenne, au cours de laquelle les Vingt-Sept se sont mis d'accord pour limiter les restrictions de vols. Les ministres ont décidé ensemble de «l'ouverture progressive et contrôlée de l'espace aérien européen (...) mardi à partir de 8 heures, heure de Madrid», a déclaré le ministre espagnol des Transports, José Blanco, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

A présent, des zones dites «de précaution», dans lesquelles les vols seront autorisés complètement ou partiellement, vont être définies au niveau de chaque Etat membre en fonction des résultats des vols-tests. La délimitation de ces zones est appelée à évoluer: «Tout dépendra de ce qu'on trouvera au fur et à mesure sur les réacteurs», a prévenu Jean-Louis Borloo en évoquant un trafic représentant 15-20% de la normale mardi matin en Ile-de-France.

La DGAC recommande aux passagers de contacter leur compagnie aérienne. Pour plus de renseignements, les clients d'Air France peuvent consulter les informations mises à jour en temps réel sur www.airfrance.fr, rubrique «infos vols destination», par téléphone au 3654, ou par SMS en envoyant leur numéro de vol au 6 3654 (exemple : AF2062).

________________________________________

Le point sur la situation lundi, pays par pays :

ALLEMAGNE : la fermeture de l'espace aérien a été prolongée jusqu'à mardi 2 heures. La compagnie Lufthansa a toutefois eu l'autorisation de faire voler 50 avions longs courriers lundi. Un avion d'Air Berlin a déjà pu atterrir dans le pays.

AUTRICHE : atterrissages et décollages sont autorisés depuis 5 heures du matin lundi. Le trafic a partiellement repris dans les aéroports.

PAYS BALTES : l'espace aérien lituanien a été rouvert dimanche, tandis que l'Estonie a décidé de rouvrir le sien pour six heures mardi à partir de 3 heures (2 heures heure de Paris). La Lettonie a de son côté autorisé les survols de son territoire au-dessus de 6.000 mètres d'altitude.

BIELORUSSIE : mouvements d'avions entre 7.000 et 11.000 mètres restreints.

BELGIQUE : le pays annonce la réouverture progressive de l'espace aérien mardi matin 8 heures.

BULGARIE : espace aérien complètement rouvert depuis lundi en fin d'après-midi.

CANADA : Pour la première fois depuis le début de l'éruption du volcan islandais, neuf vols intérieurs ont été annulés lundi matin dans l'est du pays alors que le nuage s'approche des côtes canadiennes.

CROATIE: l'autorité nationale de contrôle du trafic aérien a annoncé dans un communiqué avoir «décidé d'ouvrir tout l'espace aérien croate». Cette mesure, en vigueur depuis dimanche soir, a permis la réouverture du dernier aéroport fermé, celui d'Osijek (est).

DANEMARK : l'espace aérien rouvre au-dessus de 35.500 pieds (près de 11 km) lundi à partir de 10 heures. Mais en-dessous de cette altitude, les restrictions sont maintenues jusqu'à mardi 2 heures. Tous les aéroports du pays sont donc fermés jusque là.

ESPAGNE : tous les aéroports espagnols sont ouverts.

FINLANDE : à Helsinki, les aéroports ont à nouveau fermé lundi à 20 heures (19 heures heure de Paris) après une ouverture temporaire.

GRANDE-BRETAGNE : l'espace aérien britannique va être progressivement rouvert à compter de mardi, à commencer par l'Ecosse dès 6 heures GMT (8 heures, heure française), puis en Angleterre et au Pays de Galles et si les conditions le permettent au cours de la même journée.

La Grande-Bretagne a commencé à déployer des navires de la Royal Navy pour secourir les Britanniques bloqués sur le continent, a par ailleurs annoncé le premier ministre, Gordon Brown.

HONGRIE : espace aérien fermé jusqu'à lundi midi.

IRLANDE : l'espace aérien irlandais a de nouveau été fermé jusqu'à lundi, 14 heures.

ISLANDE : épargnés par le nuage en raison de la direction du vent, les aéroports restent ouverts.

ITALIE : l'espace aérien italien doit rouvrir mardi matin à 8 heures. La reprise concernera dans un premier temps les vols intérieurs avant d'être étendue aux vols internationaux.

NORVEGE : dès dimanche soir tous les grands aéroports norvégiens, y compris celui d'Oslo-Gardemoen, ont été autorisés à reprendre leurs activités et seules deux petites zones dans l'extrême-nord et tout au sud sont encore soumises à des restrictions lundi.

PAYS-BAS : espace aérien fermé au moins jusqu'à au moins jusqu'à lundi 14 heures.

POLOGNE : Quatre aéroports du centre et du sud-est de la Pologne ont été réouverts lundi matin. Il s'agit des aéroports de Varsovie, Lodz (centre), Cracovie (sud) et Rzeszow (sud-est). Le survol de l'ensemble du territoire polonais reste autorisé.

ROUMANIE : l'espace aérien est complètement rouvert depuis 21 heures (20 heures heure de Paris).

RUSSIE : espace aérien ouvert mais des vols vers le nord et l'ouest du continent ont été annulés. L'aéroport de Kaliningrad, enclave russe entre la Pologne et la Lituanie, a fermé temporairement.

SERBIE: espaces aériens de Serbie et du Monténégro rouverts.

SLOVAQUIE : l'espace aérien a rouvert lundi à 14h38 heure française (12h38 GMT) pour douze heures.

SLOVENIE: l'espace aérien est rouvert provisoirement depuis lundi matin 6 heures.

SUEDE : l'aéroport Arlanda de Stockholm est ouvert depuis 8 heures pour les vols au nord et à l'ouest de la capitale suédoise. Ainsi peuvent être desservis les 6 aéroports situés au nord de Stockholm, ainsi que celui de Göteborg à l'ouest. Les vols en provenance ou vers les Etats-Unis sont également désormais pris en charge à Arlanda.

SUISSE : l'Office fédéral de l'aviation civile a décidé lundi de prolonger l'interdiction de l'espace aérien suisse jusqu'à 8 heures mardi matin.

REPUBLIQUE TCHEQUE : réouverture de l'espace aérien lundi midi pour 48 heures.

UKRAINE: fermeture de la quasi-totalité des aéroports du pays dont l'aéroport international de Kiev.

TURQUIE : l'espace aérien a été fermé dans trois provinces du nord du pays, sur la mer Noire : celles de Zonguldak, Sinop et Samsun.

ASIE-PACIFIQUE : les compagnies aériennes, de l'Australie et la Nouvelle-Zélande, jusqu'à l'Inde, Singapour ou le Japon, ont annulé vendredi ou reprogrammé de nombreux vols vers l'Europe.

ETATS-UNIS : l'armée américaine a dérouté le rapatriement de ses soldats blessés en Afghanistan ou en Irak, faute de pouvoir les évacuer vers son hôpital militaire en Allemagne.
Source: www.lefigaro.fr

Aucun commentaire: