mardi 16 février 2010

Celda 211, le prophète du cinéma espagnol


La cérémonie des Goyas, équivalent espagnol des César, a récompensé le film Celda 211, grand vainqueur de cette soirée avec 8 Goyas. Réalisé par Daniel Monzon, ce thriller se déroule dans une prison lors d'une mutinerie. Le succès de ce film carcéral en Espagne n'est pas sans rappeler le succès de Un Prophète de Jacques Audiard en France.
Autre grand favori, Agora de Alejandro Amenabar, sorti sur les écrans français en janvier dernier, repart avec sept prix. Slumdog Millionaire, le film aux 8 Oscars, remporte pour sa part la statuette du meilleur film européen.
Celda 211 est tiré du roman du même nom de Francisco Perez Gandul. Il suit la première journée d'un gardien de prison, pris au piège d'une mutinerie, qui va se faire passer pour un détenu. Le film a été l'un des plus grands succès du cinéma espagnol.

Aucun commentaire: