mardi 28 septembre 2010

L'Espagne fera la grève générale... ou presque


Le 29 septembre, l'Espagne devait connaître sa première grève générale depuis six ans. Elle ne sera finalement pas si générale que ça puisque gouvernement et syndicats ont signé dans la nuit du 22 septembre un accord sur les services minimums. Un accord qui "garantit la tranquillité pendant la journée de grève", selon le secrétaire général des transports, José Luis Cachafeiro.


Après deux jours de négociations entre le gouvernement et les deux principaux syndicats du pays, CCOO et UGT, le ministre des transports, José Blanco s'est déclaré "satisfait" par cet accord "historique" qui établit pour la "première fois" en Espagne des services minimums pour une grève générale. M. Blanco a remercié CCOO et UGT – les deux syndicats à l'origine de l'appel à cette grève générale – pour avoir permis l'accord et fait preuve de "responsabilité".

L'accord prévoit que 20 à 40 % des vols internationaux programmés seront maintenus, ainsi que 20 % des trains à grande vitesse lors de cette grève générale, qui sera la première depuis l'arrivée au pouvoir du chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero. Les deux grands syndicats espagnols ont appelé à une grève générale le 29 septembre afin de protester contre une réforme contestée du marché du travail, mettant fin à six ans de paix sociale avec le gouvernement socialiste.

Lors de la précédente grève générale, en 2002, le chef du gouvernement conservateur, José Maria Aznar, avait imposé des services minimums, mais cela avait été jugé abusif par les syndicats, qui avaient saisi la justice.

Source: www.lemonde.fr

Aucun commentaire: