jeudi 22 avril 2010

La Belgique: nouvelle crise.


Le gouvernement belge dirigé par Yves Leterme a décidé de présenter sa démission à la suite d'un conflit linguistique entre francophones et Flamands, à deux mois de la présidence tournante de l'UE que le pays doit assumer, a annoncé un de ses principaux ministres.

"Il n'y a pas d'autre issue que la démission du gouvernement", a déclaré à la presse le ministre des Finances Didier Reynders, en indiquant qu'il "regrettait" cette issue et en appelant à tout faire pour éviter "que le pays ne s'enfonce dans la crise".

La décision a été prise à l'issue d'un conseil des ministres convoqué en urgence par M. Leterme, qui doit à présent se rendre chez le roi Albert II pour rendre officielle sa décision.

Le roi des Belges Albert II a décidé de se donner du temps avant d'accepter ou non la démission du gouvernement d'Yves Leterme, mettant en garde contre que le coût d'une crise pour le "rôle" du pays en Europe, selon un communiqué du palais.

"Le Roi a reçu en audience en début d’après-midi (...) Yves Leterme Premier Ministre, qui a présenté la démission du gouvernement. Le Roi tient sa décision en suspens", souligne le texte. "Le Roi et le Premier Ministre ont souligné combien, dans les circonstances actuelles, une crise politique serait inopportune et porterait un grave préjudice d’une part au bien-être économique et social des citoyens et d’autre part au rôle de la Belgique sur le plan européen", ajoute-t-il.

La Belgique s'apprête à assumer en juillet la présidence tournante de l'Union européenne.

Source: www.lefigaro.fr

Aucun commentaire: