dimanche 25 avril 2010

Espagne: la rue soutient le juge Garzon


Des manifestations de soutien au juge Garzon, accusé d'avoir voulu enquêter sur les crimes amnistiés du franquisme, étaient organisées aujourd'hui dans plusieurs villes d'Espagne alors que le célèbre magistrat a contre-attaqué en "récusant" le juge qui le met en cause.

Des manifestations ont rassemblé plusieurs centaines de personnes à la mi-journée à Jaen, Valence et Las Palmas, aux Canaries, sous les slogans "contre l'impunité du franquisme" et "contre la criminalisation de Garzon". Des mobilisations étaient prévues dans un total d'une vingtaine de villes en Espagne ainsi qu'à l'étranger, à Paris, Londres, Lisbonne, Buenos Aires et Mexico, selon l'édition en ligne de El Pais. La plus importante devait se tenir à Madrid en fin d'après-midi et se conclure par la lecture d'un manifeste par le cinéaste Pedro Almodovar, l'écrivaine Almudena Grandes et le poète communiste Marcos Ana, selon les organisateurs.

Ces rassemblements ont été organisés par "un groupe de citoyens qui luttent pour la justice" qui se se disent étrangers à la politique et se sont beaucoup servis des réseaux sociaux comme Facebook pour mobiliser. Un des organisateurs, Toni Garcia a souligné la nécessité d'éliminer la loi d'amnistie de 1977, disposition "injuste et ridicule" qui "empêche d'enquêter sur des crimes contre l'humanité" de la Guerre civile (1936-39) et de la dictature franquiste (1939-1975).

Source: www.lefigaro.fr

Aucun commentaire: