lundi 8 juin 2009

Élections européennes: Le PPE conserve sa première place

Les conservateurs sortent renforcés à travers l'Europe
Jérôme Bouin (lefigaro.fr) Avec AFP et AP 08/06/2009 Mise à jour : 11:54


Les partis de droite remportent une victoire sans appel sur les socialistes lors des élections européennes à l'issue d'un scrutin marqué par un nouveau record d'abstention et la percée des formations extrêmes. Revue de détail pays par pays.

Selon des estimations du Parlement européen, les conservateurs du Parti populaire européen (PPE) devraient remporter 267 sièges sur un total de 736, contre 288 sur 785 dans l'hémicycle sortant, soit une très légère baisse en pourcentage. Les socialistes arrivent loin derrière avec 159 sièges. Les libéraux obtiennent 81 élus, et les Verts font une percée avec 54 élus (lire l'article : La droite se renforce au Parlement européen). Le taux de participation moyen a été de 43,09 % pour les 27 pays de l'UE, soit une abstention record de 56,91 %, selon la dernière estimation disponible.
Angela Merkel.
Allemagne : Dans le pays qui envoie le plus gros contingent d'eurodéputés au Parlement européen (99), les conservateurs de la chancelière Angela Merkel et leurs alliés sont largement en tête avec 37,9 % des suffrages, devant les sociaux-démocrates qui essuient une défaite historique (20,8 %). Leur pire score lors d'une élection nationale depuis la Seconde guerre mondiale. La participation a stagné autour de 43 %.
» Lire l'article - Nette victoire pour Angela Merkel
Autriche : Le parti conservateur ÖVP, avec 29,7 % des voix, est en tête devant les sociaux-démocrates du SPÖ (23,8 %), qui enregistrent un sérieux revers. Viennent ensuite le surprenant eurosceptique Hans-Peter Martin (17,9 %) et une extrême droite en hausse par rapport à 2004 : le FPÖ double son score à 13,1 % et le BZÖ du défunt Jörg Haider atteint 4,7 %. Le parti écologiste est en recul à 9,5 %. Taux de participation : 42,4%.
Belgique : Avec 15,13% des voix, les chrétiens-démocrates flamands (CDV) remportent les élections européennes devant les libéraux flamands et les socialistes francophones, selon les estimations du Parlement européen. En net recul, les indépendantistes flamands d'extrême droite du Vlaams Belang ne remportent que deux sièges contre trois en 2004. Le vote étant obligatoire en Belgique, ce scrutin européen n'a pas été marqué par une désaffection électorale comme ailleurs en Europe. L'abstention a tout de même atteint 14,14%.
» Lire l'article - Les socialistes cèdent du terrain en Belgique
Bulgarie : À moins d'un mois des élections législatives, le parti de droite GERB du maire de Sofia Boïko Borissov remporte les élections européennes avec 26,15 % des voix devant les socialistes du premier ministre Serguei Stanichev (18,87%), selon le Parlement européen. Le parti nationaliste Ataka (extrême droite), qui mène campagne sur le refus d'intégrer la Turquie dans l'UE, a lui obtenu 11,43% et deux sièges. La participation a été de 37,49%, nettement en hausse par rapport aux premières élections européennes organisées en Bulgarie en 2007.
Chypre : Avec 35,65 %, le parti d'opposition de droite Disy devance de peu le parti communiste Akel du président Demetris Christofias (34,9 %). Taux de participation à ce scrutin qui s'est déroulé samedi : 59,4 %.
Danemark : Les sociaux-démocrates, dans l'opposition, arrivent en tête avec 4 mandats et 21,5 % des voix, selon des résultats quasi définitifs. Les libéraux au pouvoir maintiennent leurs trois sièges et recueillent 20,2 %. Le Parti du peuple danois (PPD, extrême droite), principal soutien parlementaire du gouvernement, mais eurosceptique, gagne deux sièges. Le taux de participation s'élève à 59,5 %, en raison de la tenue en même temps d'un référendum sur l'égalité hommes-femmes à la succession au trône du Danemark où le oui l'a emporté par 85,4 %.

Espagne : La droite incarnée par le Parti populaire de Mariano Rajoy bat d'une courte tête les socialistes du premier ministre José Luis Zapatero (42,2 % des voix, selon les résultats provisoires, contre 38,05 % pour le PSOE), sa première victoire électorale depuis l'an 2000. 46 % des électeurs se sont déplacés, un score plus important qu'attendu.

Estonie : Le plus grand parti d'opposition Parti du Centre arrive en tête alors que le Parti des Réformes (libéral) du premier ministre Andrus Ansip a obtenu un des six sièges revenant à ce pays balte. Taux de participation : 43,2 %.

Aucun commentaire: